Le Monde selon Macron

Le 1er juillet approche à grand pas! Bien que trois français sur quatre soient contre la limitation à 80 km/h le gouvernement ne fléchit pas. Sa maxime est « je fais ce que je dis ». Est-ce un argument ? Au XVIIème siècle, Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV, inscrivit dans un texte de loi ceci : « Toute la puissance législative de ce royaume réside en la personne du souverain ». On a vraiment peine à croire qu’entre cette époque et aujourd’hui une révolution a eu lieu.

Comme pour certains dossiers, le gouvernement ne tient pas compte de l’expérience et de la compétence de personnes qualifiées dans la prévention routière, et d’élus locaux. Cette mesure reste clivante, même dans les rangs du gouvernement
(http://www.leparisien.fr/politique/tout-le-gouvernement-mobilise-pour-la-limitation-a-80-km-h-vraiment-18-05-2018-7723392.php ).  Celui-ci matraque l’opinion à coup de publicités et de spots télévisés, et envoie au quatre coin de la France, ses représentants pour prêcher la bonne parole. Il semble difficile pour les « anti-limitations » de résister à cette déferlante, c’est « David contre Goliath ».  Ce vendredi, le délégué interministériel était en déplacement en Haute-Garonne (https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/08/2814039-routes-80-km-h-mesure-lutte-contre-vitesse-contre-accidents.html). Son dialogue s’est enrichi d’un nouvel argument, je le cite : «Cette mesure ne lutte pas contre la vitesse mais contre les accidents ». Cela sous-tend, quelque part, que plutôt que de renforcer (réparer, entretenir) les infrastructures routières pour une meilleure sécurité des personnes et des biens, le gouvernement a décidé de limiter la vitesse. Hum hum! A la rapidité où se dégradent les routes, il va falloir se préparer à de futures limitations de vitesse.

Le fait que les voitures et les camions puissent rouler à la même vitesse maximum n’inquiète pas le délégué interministériel, selon lui : « Cette mesure va limiter l’effet peloton et donc diminuera les frustrations. Avec cette mesure, nous cherchons aussi à limiter les dépassements dangereux », encore une preuve criante du manque d’expérience de terrain…Il a aussi tenu à rassurer le secteur du transport en ajoutant : « Enfin, je réaffirme que nous n’avons pas l’intention d’abaisser la limitation de vitesse pour les camions de 80 à 70 km/h. »  Alors! Soyons rassurés que nos colis arriveront  à l’heure et entier, nous peut être moins ?

Le gouvernement met aussi en avant le côté écologique de cette mesure, d’ailleurs n’a-t-il pas fait de l’écologie une de ses priorités ? Hum hum ! C’est bien ce dernier qui a rejeté, fin mai, à l’Assemblée Nationale l’inscription dans la loi de la date de sortie du glyphosate ? Et aussi autorisé, tout récemment, l’implantation d’une bio-raffinerie utilisant l’huile de palme alors que le parlement européen a demandé l’arrêt des biocarburants à base d’huiles végétales tropicales, et tout spécialement d’huile de palme, car c’est un désastre écologique au niveau planétaire.

Que de propos fallacieux de la part d’un gouvernement qui se voulait différent.

SL

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :