Sécurité routière… Comment faire du neuf avec des vieux…

L’arrivée au gouvernement d’un Président et d’un Premier ministre jeunes et dynamiques, augurait d’un grand changement pour notre pays. Des élus issus de la société civile, les vieux codes abolis, les partis départis, tout était réuni pour le démarrage d’une nouvelle France. Tout, sauf… une sécurité routière toujours menée à l’ancienne par des technocrates poussiéreux qui ont sauvés leurs postes octroyés par le précèdent quinquennat !

Alors que depuis de nombreuses années, la sécurité routière est décrétée « enjeu national majeur » par les présidents successifs, force est de constater que le nombre de décès sur la route peine à diminuer malgré une répression toujours plus forte. Qu’importe. Avec l’abaissement de la vitesse à 80 Km/h, le nouveau gouvernement reste sur la même voie et persiste à s’enliser dans une politique de l’échec pourvu qu’elle soit rentable et facile à mettre en place. Pour la Fédération Française des Motards en Colère le casque est plein et il est temps de faire preuve de créativité et d’investissement pour passer d’une sécurité rentière à une véritable sécurité routière, pour les usagers et non plus contre eux ! La FFMC Somme et les antennes des autres départements, appellent tous les usagers de la route à manifester le dégout que leur inspire ce genre de décision !

La baisse de la vitesse à 80 Km/h n’est que l’une des nombreuses mesures inadaptées prises par la Sécurité Rentière et l’État. C’est pourquoi nous articulons la mobilisation plus généralement contre les incohérences de la sécurité routière et de facto contre la limitation à 80.

Alors que 6 Français sur 10 sont opposés à cette mesure qu’ils jugent inutile, de nombreux élus et députés, notamment en région, sont dubitatifs et se posent légitimement des questions quant à l’efficacité de cette baisse de la limitation de vitesse. D’autres y sont clairement opposés et l’ont fait savoir à Monsieur le Premier ministre, Édouard PHILIPPE qui n’en a pas tenu compte. Les technocrates de la DSR (Délégation à la Sécurité Routière) sont à Paris et Les décisions contre les usagers de la route se prennent aussi à Paris ! Les antennes de la FFMC sont soutenues par La Fédération des Bikers de France, 40 Millions d’Automobilistes, La Fédération Française des Automobilistes Citoyens, l’Udelcim et Valve, qui appellent leurs adhérents et tous les usagers de la route à rejoindre cette mobilisation !